RADIO(S)

Alerte info
VENDREDI 21 JUIN, 14Radio FÊTE LA MUSIQUE... : Programmation exceptionnelle , A 22h00 DJ YOCO PARTY CLUB SPECIAL FÊTE DE LA MUSIQUE et toute la journée des cadeaux a gagner par tirage au sort en vous inscrivant a notre Newsletter... COMMUNIQUé : ARRÊT DES EMISSIONS LAD ET SNF SUR 14Radio... : Merci a Nathalie pour son professionnalisme mais aussi pour le choix de ses Artistes et qualité de ses émissions.

À Herbignac, en Loire-Atlantique, le premier magistrat de la commune a ouvert sa mairie pour recueillir les doléances de ses administrés. À une semaine du grand débat, Pascal Noël-Racine hésite toutefois encore à s’impliquer davantage. "C’est l’organisation qui m’inquiète, confie-t-il. En tant que maire je suis prêt à ouvrir une salle pour que ce débat puisse avoir lieu, mais je n’ai pas forcément les compétences pour organiser ce débat."

Les modalités finales détaillées lundi 14 janvier

À 900 km de là, dans l’Hérault, de nombreux maires ont tranché. Eux refusent d’organiser les débats, comme à Saint-Brès. Ils renvoient la balle à Emmanuel Macron. Tous les maires ne sont pas de cet avis. À Mussidan, en Dordogne, l’élu Stéphane Tricard a en effet déjà bouclé son agenda. Il approuve le cadre fixé par le gouvernement et les quatre thèmes retenus : "écologie", "fiscalité", " citoyenneté" et "services publics". Édouard Philippe détaillera lundi 14 janvier les modalités finales du grand débat national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/grand-debat-national-les-maires-entre-adhesion-et-reticence_3140015.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager